The Other Faces of Morsi, 2012

agrandir l'image

Mohamed Ezz, The Other Faces of Morsi, 2012

Place Tahrir, 24 juin 2012. L’Egypte chante les résultats des premières élections démocratiques de son histoire. Les banderoles à l’effigie du candidat élu Mohamed Morsi recouvrent la place de la capitale égyptienne. Mais les différentes pressions exercées par les supporters sur l’une d’entre elles déforment le visage du président : la figure, sans intention aucune de la part des partisans, devient alors disproportionnée, faussée et changeante. Et Mohamed Morsi, l’homme aux multiples visages.

Place Tahrir, 30 juin 2013. Une année plus tard, l’Egypte est scindée en deux. Une partie du peuple, soutenue par l’armée, réclame la démission du président. L’ultimatum du 3 juillet lui est donné pour se retirer. En vain. L’armée égyptienne renverse alors le gouvernement de Mohamed Morsi et suspend la Constitution. Un président par intérim est nommé alors que les partisans du président déchu crient au coup d’état, aujourd’hui encore.
(Elena-Sezgi Esen)
 

Bio

Mohamed Ezz
(1985, Caire, Egypte) vit et travaille au Caire.
Ingénieur de formation et photographe autodidacte, il participe depuis 2005 à plusieurs expositions collectives et individuelles dans divers pays. Lauréat de nombreux prix, Mohamed Ezz remporte notamment le Golden Award de l’Emirates International Photography Competition (2009) et le Sharjah Award for Arab Photo (2011).

www.mohamedezz.com