The Column, 2013

agrandir l'image

Adrian Paci, The Column, 2013

« The Column vient d'une histoire que m'a racontée un ami restaurateur qui avait besoin de faire réaliser une sculpture en marbre pour le château qu'il était en train de restaurer. Quelqu'un lui a dit qu'il devrait s'adresser en Chine parce qu'ils ont du bon marbre, de bons artisans, une main-d'œuvre bon marché et qu'ils sont rapides puisqu'en fait le travail se fait sur le bateau, pendant le transport du marbre. J'ai trouvé ça extraordinaire. Ça m'a paru tellement bizarre, à la fois aberrant et fabuleux avec quelque chose de mythologique et, en même temps, de conforme avec la logique de profit capitaliste : une mise en coïncidence entre le temps de la production et le temps du transport. [...] Il y a, dans ce projet, coexistence entre le conflictuel et le fabuleux, entre le réel et le fictionnel. [...] Il y a une structure de récit, et la chronique de faits réels se mêle à la légende et au conte. Évidemment, ce qui m'a entre autres stimulé pour The Column, c'est la fabrication d'une colonne occidentale classique par un groupe d'ouvriers asiatiques qui font route vers l'Europe. Comme tu l'as dit, c'est, en un sens, pour la colonne une sorte de ‘retour chez soi’. »
(Marie Fraser et Marta Gili. Entretien avec Adrian Paci, p. 32-37. In: "Transit", Jeu de Paume, Paris, Musée d'art contemporain de Montréal, PAC Padiglione d'Arte Contemporanea, Milan, 2013.)

 

Bio

Adrian Paci
(1969, Shkodër, Albanie) vit et travaille à Milan.
Il étudie les beaux arts à l’University of Arts de Tirana. En 1999, il représente son pays à la Biennale de Venise et, depuis 2005, son travail fait l’objet de nombreuses expositions personnelles au Kunsthaus de Zurich, au Centre d’art contemporain de Tel Aviv et au Bloomberg Space à Londres notamment. Il participe également à plusieurs expositions collectives : Manifesta3 à Ljubljana (2000), Biennale de Venise (2005), Tate Modern de Londres (2008), Maxxi de Rome, Biennales de Lyon et de La Havane (2011).

Courtesy the artist, kaufmann&repetto, Milano and Galerie Peter Kilchmann, Zurich